Vintage : mes 12 conseils pour bien chiner en friperies

Vintage : mes 12 conseils pour bien chiner en friperies

Hello tout le monde,

Cela fait un petit moment que je n’ai pas pointé le bout de mon nez par ici ! (shame on me !!). Je suis de retour pour vous parler d’un de mes passe temps préférés : « la chine » en friperies 🙂

Je vous avais déjà parlé de mes adresses favorites dans un précédent article. Si vous ne l’avez pas encore lu, il se trouve ici ! Cette fois, je vais passer de la théorie à la pratique 🙂

Je reçois souvent des messages du type : « Comment tu fais pour trouver de jolies pièces?« , « A chaque fois que je vais en friperies, je ne trouve rien !« , « Tu as l’oeil, moi non » etc. J’ai donc décidé de vous dévoiler mes 12 conseils pour trouver des pépites en friperies qui vous permettront de vous démarquer tout en faisant un achat à moindre coût et responsable 🙂

Conseil #1 : Evitez les week ends

Choisir des jours et horaires stratégiques. Evitez dans la mesure du possible les week ends. Les friperies sont en principe bondées de monde, de personnes qui ont eu la même idée que vous, à savoir, dégoter des pépites pendant leur jour off.
Privilégiez plutôt les jours de semaine et si possible l’ouverture des boutiques pour pouvoir faire votre shopping sereinement sans jouer des coudes. N’hésitez pas non plus à demander aux vendeurs quels sont les jours des nouveaux arrivages pour avoir le maximum de choix !

Conseil #2 : Arborer une « tenue de combat »

Par « tenue de combat », j’entends, tenue confortable adaptée à un terrain hostile ! haha! Blague à part, les friperies sont souvent exiguës et demandent beaucoup de patience. Je vous recommande donc de porter une tenue dans laquelle vous vous sentez à l’aise et que vous pourrez facilement retirer en cas d’essayages. Personnellement, je privilégie souvent un T-shirt blanc ou chemise + Débardeur (au cas où je devrais essayer une chemise ou blouse entre les rayons) + Mom jeans ou jupe + Baskets.
N’hésitez pas non plus à vous munir d’un grand tote bag : d’une part, car on ne vous fournira pas nécessairement un sac lors de votre achat en caisse, et d’autre part, cela vous évitera une tendinite au poignet lorsque que vous sélectionnerez des pièces en rayons 😉

Conseil #3 : Faire preuve d’une patience sans faille

Cela va de soi mais chiner en friperies demande beaucoup de patience et de fouiller les rayons dans leurs moindres recoins. En friperies, exit les rayons très bien rangés des boutiques conventionnelles et le merchandising soigné à souhait. Ici, au mieux, les pièces sont rangées sur des cintres et plus ou moins par type de vêtements dans des rayons pleins à craquer, au pire, vous devrez retrousser vos manches pour dénicher LA pépite dans un bac en désordre. Mais les pépites, ça se mérite 😉
Quoi qu’il en soit, ouvrez grand vos yeux et ne ratez aucun rayon !

Conseil #4 : Projeter le vêtement

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez entendu cette phrase venant de ma part plus d’une fois ! C’est un véritable leitmotiv que je suis à la lettre depuis toujours, et pas uniquement pour les pièces vintage. Il faut savoir projeter le vêtement et cela est d’autant plus vrai en friperies.
Avoue-on le, les pièces présentes en friperies ne vendent pas du rêve à 1ère vue : odeur, vêtements négligemment rangés, coupes qui peuvent paraitre difformes… Mais il ne faut jamais se fier à un vêtement sans l’avoir projeté accessoirisé ou accompagné d’une autre pièce. Ce serait une grave erreur pouvant vous faire passer à côté d’une jolie pépite ! Essayez d’imaginer une robe retouchée, un blazer ceinturé, une chemise rentrée dans un pantalon taille haute, une jupe sobre rehaussée de talons ou baskets colorés…et j’en passe ! Il existe 1001 façons de re « pimper » une pièce, il faut simplement ne pas se brider et faire preuve de créativité 🙂

Conseil #5 : Fonctionner au coup de coeur

Contrairement aux boutiques conventionnelles, il est préférable de ne pas avoir une idée trop précise de ce que l’on souhaite lorsque l’on se rend en friperies. Avoir une idée trop arrêtée et bornée sur une pièce en particulier peut générer un effet d’oeillère et une fois de plus, nous faire passer à coté de très jolies pièces. La « chine », c’est un peu un coup de poker…vous et votre chance 😉
L’idéal est donc de rester très ouverte et de faire confiance en son instinct !

Conseil #6 : Essayer toutes les pièces possibles

Contrairement à il y’a quelques années, dorénavant, la plupart des friperies proposent des cabines d’essayages. Alors, oui, elles sont souvent exiguës, peu nombreuses, et il y a souvent de l’attente; mais si cela vous est possible, essayez vos pièces pour vous donner une idée du rendu. Les remboursements et échanges n’existant quasiment pas en friperies, cela vous évitera par la même occasion un achat inutile qui restera au fond de votre placard.
Autre point que j’estime important : lorsque vous avez un coup de coeur pour une pièce ou même si vous hésitez à la prendre, ne la lâchez sous AUCUN prétexte, JAMAIS, sauf après essayage ou juste avant le passage en caisse. En d’autres termes, ne remettez une pièce en rayon seulement et seulement si, vous être sûre à 100% qu’elle n’est pas faite pour vous. Les pépites sont une denrée rare et partent comme des petits pains. Il serait dommage de rater de si belles occasions juste pour une petite hésitation. Il suffit parfois de quelques secondes pour qu’une jolie pièce nous passe sous le nez, on met donc toutes les chances de son côté 😉

Conseil #7 : Fouiller les rayons hommes

Lorsque je chine des pièces vintage, je ne me focalise pas uniquement sur les rayons femmes. Au contraire, pour les blazers, T-shirts et chemises, je trouve souvent mon bonheur du côté de la gente masculine. On n’y pense pas souvent , pourtant c’est l’occasion de trouver de très belles pièces, notamment si vous aimez les coupes oversizes (ce qui est mon cas 🙂 ). Je vous renvoie donc à mon conseil #4, il suffit de projeter le vêtement. Un blazer homme peut paraitre immense vu sur cintre mais une fois porté avec un pantalon ou jupe plus près du corps, ou une fois ceinturé, cela change la donne !

Conseil #8 : Ne pas se fier aux tailles

Dans la continuité du conseil #7, il faut éviter de se fier aux tailles. Effectivement, les tailles des décennies précédentes ne correspondent pas aux tailles actuelles. Ne vous étonnez donc pas pouvoir porter une taille 40/42 alors que vous faites habituellement un 36 ou 38. L’idéal, une fois de plus, est l’essayage 🙂

Conseil #9 : Inspecter les vêtements

Vêtements vintage…ok, vêtements abîmés…non ! Inspectez les vêtements avant de passer en caisse. Les pièces des friperies ont souvent un vrai vécu et ont traversé de nombreuses années. Nous ne sommes donc pas à l’abri d’un trou, d’une tâche jaunâtre qui ne partirait pas au lavage, d’un zip cassé irréparable etc. Avant tout achat, regardez le vêtement dans ses moindres détails pour vous éviter toute déconvenue que vous n’apercevrez qu’une fois rentrée chez vous…

Conseil #10 : Chiner en vacances

Qui a dit que les vacances étaient synonymes de repos shopping ? 😀
On n’y pense pas forcément mais si vous partez quelques jours en province ou même à l’étranger, n’hésitez pas à préparer une liste de friperies dans lesquelles vous pourrez trouver des trésors. Je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises mais je trouve souvent des pépites lorsque je me rends dans le sud de la France. En fonction des régions ou pays, il est plus ou moins facile de chiner et de tomber sur de magnifiques pièces. Pourquoi s’en priver ?

Conseil #11 : S’y rendre souvent

Vous n’avez pas trouvé de pépite lors de votre 1ère virée vintage ? Vous êtes déçue et avez l’impression d’avoir perdu votre temps ? Un conseil, ne baissez pas les bras et retentez votre chance. N’oubliez pas ce que je vous ai dit plus haut, il faut savoir faire preuve de patience.
Mêmes les chineuses aguerries repartent parfois bredouille de leur virée en friperies! Ces dernières reçoivent du stock très fréquemment, a minima une fois par semaine, et parfois de façon quasi quotidienne pour certaines. Donc, n’hésitez pas à organiser des sessions friperies de façon fréquente, vous finirez bien par trouver votre bonheur 🙂

Conseil #12 : Ne pas acheter uniquement car les prix sont bas

Last but not least, les friperies c’est bien, pour acheter responsable et faire des économies. Toutefois, il faut éviter autant que faire se peut, de tomber dans les travers « ce n’est pas cher donc j’achète ». Un peu comme les soldes où l’on se rue tête baissée sur les articles soldés sans prendre aucun recul. Le but final est d’acheter mieux, pas de remplir inutilement notre dressing de pièces que l’on ne mettra jamais. Par conséquent, prix bas ou pas, posons nous toujours la question de l’utilité de l’achat et si la pièce pourra facilement se marier avec celles déjà présentes dans notre dressing. La fripe c’est bien, la fripe réfléchie c’est mieux 🙂

J’espère que mes conseils vous seront utiles ! Ces 12 points représentent ma façon personnelle d’aborder mes sessions achats en friperies, en toute humilité,  mais ne sont pas forcément suivis par d’autres chineuses. Je suis curieuse de connaître votre point de vue sur le sujet et de découvrir vos conseils sur le sujet si vous en avez 🙂

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *