15 jours magiques au Japon : mon itinéraire et mes bons plans

15 jours magiques au Japon : mon itinéraire et mes bons plans

Hello tout le monde !

Me revoilà sur le blog avec l’article tant attendu sur mon voyage au Japon 🙂 Je crois que mon titre est on ne peut plus explicite 😉
J’ai passé 15 jours magiques! 15 jours où je suis allée de découverte en découverte, 15 jours où j’étais ébahie à chaque seconde de mon voyage, pour mon plus grand bonheur !
J’annonce la couleur : les lignes que vous allez lire risquent de vous donner fortement envie de vous acheter un billet d’avion vers le Japon, si ce n’est déjà fait, suite à mes stories Instagram 😉

En amoureuse du Monde, j’ai l’habitude d’organiser des voyages mais je dois vous avouer que l’organisation de ce trip au Japon s’est avérée être un vrai casse tête chinois ! Dans quel quartier loger ? Dois-je acheter un JR Pass? A quelle saison partir? A l’aide, je ne parle pas le japonais !...je confirme, un tas de questions ! haha
Je vais donc tâcher d’être la plus précise et pratique possible pour vous aider à organiser votre séjour 🙂

shibuya-japanese-style-japon

Parlons pratique :

Quand partir ?

J’ai acheté mes billets 1 mois avant le départ (oui oui seulement 1 mois ! haha!) et bizarrement ils ne m’ont pas coûté plus chers que si je les avais pris 6 mois avant. Peut-être à cause de la saison…
La saison, parlons-en… Beaucoup de personnes souhaitent se rendre au Japon au moment de la fleuraison des cerisiers (Sakura). Ce n’était pas mon cas…d’une part car les cerisiers sont en fleurs seulement 1 semaine dans l’année (même si vous y allez à la bonne saison) et d’autre part, car je ne supporte pas les hautes saisons trop touristiques. J’ai donc décidé de m’y rendre entre fin août et début septembre.
Est-ce une saison que je vous recommande ? Oui, si vous supportez la chaleur et l’humidité (températures moyennes de 35 degrés), si vous voulez éviter les grosses foules et si vous comptez faire l’ascension du Mont Fuji. Non, si la forte chaleur est votre grosse phobie et si vous rêvez depuis jeune, de voir le Japon sous les cerisiers en fleurs.

Il faut juste avoir en tête que de fin août à fin septembre, le Japon entre en période de typhons. Me concernant, j’ai vécu un typhon d’une demi journée à Kyoto, certes violent, mais les infrastructures du pays sont adaptées à ce genre de situation. Le climat n’étant pas une science exacte, vous pouvez être chanceux comme l’être un peu moins…

Pour les passeports français, le Visa Touriste est attribué à l’arrivée, à l’aéroport. Aucune démarche n’est donc à faire au préalable.

Les transports :

Il existe 2 aéroports à Tokyo : Narita et Haneda. Si vous avez le choix, essayez d’atterrir à Haneda qui est l’aéroport le plus proche de la ville. Personnellement, ce n’était pas possible, je suis arrivée à Narita. 

J’en profite donc pour rebondir sur la question épineuse des transports. Quand je vous parlais de casse-tête chinois, un peu plus haut, je pensais notamment au sujet des transports…
Contrairement à la France et particulièrement à Paris, le marché des transports est concurrentiel. Concrètement, cela signifie qu’en fonction des tickets que vous allez acheter, vous pourrez emprunter certains trajets et d’autres pas (contrairement à notre sacro saint Pass Navigo Parisien). Exemple : tickets valables uniquement sur certaines lignes de métro ou de trains.

Les Japonais ont donc eu l’idée ingénieuse de créer un pass nommé JR PASS , valable 7, 14 ou 21 jours.
Ce précieux sésame vendu seulement aux personnes détenant un Visa touriste permet de circuler de façon illimitée dans tout le pays, dans tous les trains de la compagnie JR (Japan Rail) y compris le fameux Shinkansen (seuls 3 types de Shinkansen ne sont pas inclus dans le pass).
Là, vous commencez à vous dire…”hum trèèès intéressant!”…n’est ce pas ? 🙂

Vous vous demandez est-ce que vous devez l’acheter ou pas ?
Normal, c’est LA question la plus importante que l’on se pose tous avant de partir au Japon. J’ai envie de vous dire que tout dépend de l’itinéraire que vous avez prévu. Si vous comptez rester à Tokyo, inutile de l’acheter. Par contre, si vous comptez faire un A/R vers Kyoto ou Osaka en Shinkansen, il y a de fortes chances pour que vous en ayez besoin !
Votre Pass sera amorti juste avec ce trajet. Avant de prendre votre décision, il faut impérativement organiser son itinéraire (c’est l’étape qui m’a demandée le plus de travail) le plus logiquement possible de façon à ce que le voyage vous coûte le moins cher possible en termes de transports. Et ça chiffre vite !

Pour comparer le coût de l’itinéraire avec le JR Pass à celui réalisé sans JR Pass, utilisez le site Hyperdia ou Google Maps, en indiquant tous les trajets que vous comptez faire.  
Personnellement et si cela peut vous aider à prendre votre décision, j’ai pris le JR Pass pour seulement 7 jours sur les 15 passés sur place, que j’ai activé le jour où j’ai entamé mon Road trip en dehors de Tokyo.
Le Pass étant valable une semaine, j’en ai profité pour faire le maximum de trajets possibles pour pouvoir l’amortir et j’en suis très satisfaite ! (le bon est à acheter en France, que l’on vous échange contre le PASS, une fois au Japon)

D’autres personnes préfèrent prendre l’avion entre Tokyo et Osaka ou d’autres,  le bus de nuit ou d’autres encore, la location de voiture… Cela dépend vraiment de votre voyage !

N’ayant pris le JR Pass que pour 7 jours, il me fallait trouver une solution pour circuler dans Tokyo. La plupart des sources que j’ai trouvées pour l’organisation de mon voyage mentionnaient la SUICA ou PASMO Card, qui sont des pass que vous pouvez charger en amont et qui vous évitent donc de devoir faire la queue pour acheter votre ticket à l’unité. Ces Pass ne vous feront pas économiser de l’argent, mais seulement du temps.

Bizarrement, j’ai trouvé très peu d’informations sur la solution que j’ai employée et qui pourtant, selon moi, est le meilleur moyen de circuler dans Tokyo, quand nous n’avons pas le JR Pass : les cartes de Métro illimitées.

Il en existe 3 sortes : 24h, 48h ou 72h…de vraies pépites à ne pas négliger pour alléger votre budget !
Le Pass de 3 jours coûte 1500 Yen, soit grosso modo 5€/jour pour voyager librement sur les lignes Tokyo Metro & Toei Subway qui desservent tous les points névralgiques de la ville.

subway-metro-tokyo-japan-blog

Achetez votre Pass en arrivant à l’aéroport, ils proposent un combo intéressant comprenant un Aller avec la navette Express Narita / Centre de Tokyo.
Un très bon plan que je vous recommande vivement de noter ! 😉

Enfin, pour vous aider à vous repérer dans les transports en commun, 3 sites ou applications sont à utiliser : Google Maps (mon plus grand ami pendant ce séjour), Hyperdia (donne également les tarifs précis) et Metro Tokyo si vous utilisez les cartes illimitées de métro que je vous ai mentionnées plus haut.

Communiquer :

Vous ne parlez pas japonais ? Pas de soucis, moi non plus ! haha! Malgré ce que l’on entend souvent dire, à Tokyo et autres grandes villes, les gens parlent plus ou moins anglais…peut-être pas un anglais courant certes, mais suffisamment si vous avez des questions basiques comme demander un trajet, un prix etc.
Je vous recommande vivement de télécharger avant de partir au Japon, Google translate, qui vous sera très utile ! Il n’est pas fiable à 100%, la traduction est quelque fois approximative mais il devient vite indispensable lorsque l’on ne parle absolument pas le japonais.

Si vous ne souhaitez pas manger de plats à base de viande par exemple et que vous faites vos courses dans un supermarché, vous pouvez prendre en photo la composition de l’article et la traduire directement via l’application…pratique !
Dans tous les cas, j’y reviendrai plus en détails, mais sachez que les japonais sont d’une extrême gentillesse et vous aideront avec plaisir si nécessaire 🙂

Internet :

Accéder à Internet à n’importe quel moment de la journée est indispensable au Japon, notamment pour utiliser les applications mentionnées précédemment.
2 principales options s’offrent à nous en tant que touristes : la pocket wifi (facilement transportable et qui permet de se connecter à plusieurs personnes) et la carte SIM 4G.
Après avoir fait mon petit benchmark, en arrivant sur place à l’aéroport, j’ai opté pour la carte SIM qui proposait des tarifs moins élevés et qui me permettait de me connecter de façon illimitée pendant 15 jours, tout en partageant ma connexion. A vous de voir ce qui vous convient le mieux 😉

subway-tokyo-metro-japon-blog

Logement :

Jusqu’au mois de juin 2018, il était facile de trouver des logements avec un bon rapport qualité/prix au Japon, en passant par Airbnb…mais ça, c’était avant !

Depuis cet été, Airbnb subit une politique drastique dans le pays qui a engendré une suppression de plus de 80% des logements sur la plateforme. Des touristes se sont même vus voir annuler leur réservation à la dernière minute car les appartements ne respectaient pas les critères imposés par la plateforme.
Autant vous dire qu’il est dorénavant quasiment impossible de se loger via Airbnb.

Mais n’ayez crainte, vous ne dormirez pas dehors ! Vous pouvez évidemment réserver un hôtel si votre budget vous le permet (plus coûteux qu’en France et pas les mêmes standards qu’en Europe), loger en guesthouse avec chambre privée (mon option), en dortoir avec chambres partagées (solution la moins coûteuse) ou en ryokan (logements traditionnels japonais qui sont assez onéreux et qu’il faut réserver au plus vite).
Vous trouverez mes adresses au fil de l’article 😉

Budget :

C’est clairement LA question que se pose la majorité des personnes souhaitant se rendre au Japon. Je ne peux pas vous donner de budget exact car il y a énormément de facteurs qui entrent en jeu : nombre de personnes, types de logements, l’itinéraire choisi, les activités, le shopping, la saison etc.

Mais pour vous donner de grandes fourchettes :
Avion : considérez que vous avez fait une bonne affaire si vous trouvez des billets en dessous de 600€
Logement : comptez en moyenne 50€/nuit pour une guesthouse avec chambre privée, 20€ pour un dortoir si vous êtes prêts à dormir avec d’autres personnes à proximité, 100€ pour une chambre d’hôtel (moyenne très approximative), les ryokan coûtent beaucoup plus chers mais j’ai trouvé un bon plan que je vous énonce plus bas dans l’article 😉
Il faut savoir que les logements japonais sont beaucoup plus petits qu’en France et que les tarifs varient beaucoup en fonction de la localisation.
Transports : je vous renvoie au paragraphe portant le même nom, plus haut
Nourriture : on mange très bien  au Japon, pour un prix dérisoire ! Comptez en moyenne 10€  par personne, voire un peu moins dans certains endroits. Le gros avantage du pays! Le seul bémol : les fruits. Vous aviez d’ailleurs beaucoup réagi à mes stories. Les fruits sont considérés comme une denrée luxueuse au Japon, ce qui a des répercussions sur les prix qui s’envolent.

Japanese-fruits-tokyo-ueno-blog
Pour information, on trouve énormément de poisson dans la cuisine japonaise. Egalement, pour les personnes concernées, l’application Halal Gourmet Japan, répertorie les restaurants halal du pays et par localisation.

Shopping vêtements : globalement les vêtements coûtent un peu plus chers qu’à Paris sauf chez Uniqlo où on y fait de très bonnes affaires
Shopping cosmétiques : si vous devez consacrer du budget pour le shopping, c’est clairement pour les produits de beauté. Si leurs produits ont une aussi bonne réputation internationale, ce n’est pas pour rien !
Leurs compositions sont tops et les prix valent clairement le coup ! Vous en trouverez à chaque coin de rue, ce sont de vraies institutions au Japon.

Pensez également à la Tax Free  qui vous est autorisée dès 5000Y d’achats ! Sur les gros tickets, la remise n’est pas négligeable !

Mon itinéraire :

Tokyo :

Mon gros gros coup de coeur du voyage et je pèse mes mots ! Je ne saurais décrire la magie de cette ville. Il faut la voir et surtout la vivre pour y croire ! Imaginez une ville très animée, qui ne dort jamais, qui mêle modernité et côté traditionnel, le tout vivant en grande sérénité.

En arrivant à Tokyo, je m’attendais à une mégalopole asiatique comme j’ai eu l’habitude de voir, bondée de monde, de bouchons, en un mot…le chaos ! Et bien, pas du tout ! J’ai été frappée par la propreté et la discipline ambiante.
La population est tellement respectueuse que tout est presque aseptisé (les rues, les boutiques, les transports…)…un choc lorsque l’on habite Paris qui est clairement aux antipodes de Tokyo !

Je pourrais vous vanter les mérites de cette ville des heures durant, mais rien ne vaut une expérience sur place, je vous laisse donc la joie de la vraie découverte et mes stories sur Instagram (assiadandy) en attendant de booker vos billets 😉

shibuya-crossing-tokyo-japon

Je ne vous apprends rien mais Tokyo est une ville immense comportant 1001 lieux à visiter ! Tellement de choses sont à découvrir et tellement d’activités à vivre, qu’un voyage uniquement consacré  à Tokyo peut facilement se faire.
J’ai passé 15 jours au Japon et fait le choix de rester la moitié du séjour à Tokyo. Je ne regrette pas mon choix, bien au contraire !

Pour perdre le moins de temps possible, il faut essayer d‘organiser son séjour dans la ville de façon logique, de façon à faire le moins de longs trajets dans la même journée. Concrètement, faire en sorte de regrouper les visites de façon stratégique, géographiquement parlant.

  • Shibuya :

LE quartier tokyoÏte par excellence. C’est ce quartier qui abrite notamment la fameuse statue du chien fidèle Hachiko et le “Shibuya crossing”, le plus grand carrefour au monde où des millions de personnes se croisent chaque jour, sans jamais se bousculer ! Impressionnant !

Un conseil, si vous souhaitez immortaliser le moment avec une jolie prise de haut: cap sur le 1er étage du Starbucks ou dans la station de métro juste en face. La vue est imprenable !

shibuya-crossing-tokyo-japon-blog

shibuya-crossing-tokyo-japon-blog
Vous trouverez dans le coin, toutes les enseignes de mode internationales, de nombreux restaurants, des boutiques de toutes sortes…Un quartier à visiter de jour comme de nuit et n’hésitez pas à vous perdre dans les rues avoisinantes !

To Do :  
Le Restaurant de sushis Uobei. La particularité ? La commande se fait directement par les clients via un écran et les sushis arrivent de façon automatique, sur un tapis roulant. Comptez à peu près 1€ pour une assiette de 2 sushis. Un bon rapport qualité/prix !
Attention, si vous êtes accro à la sauce soja sucrée comme moi, n’oubliez pas de la prendre depuis Paris, elle est quasiment introuvable au Japon !

uobei-sushis-tokyo-shibuya-japon
Le magasin Don Quijote : vous en trouverez un peu partout au Japon mais celui de Shibuya est particulièrement grand. On peut y acheter de tout : nourriture, souvenirs, électronique, cosmétiques etc, à prix intéressant. D’ailleurs, n’oubliez pas de tester les fameux Kit Kat aux goûts plus créatifs les uns que les autres (haricots rouges en photo) 🙂 (Mon préféré est celui au Thé Matcha 🙂 ).

don-quijote-tokyo-japon-shibuya

kitkat_japon_japan_blog
Big Camera : le temple de l’électronique
Shibuya 109 : un centre commercial spécialisé dans le prêt à porter et accessoires
Karting MariCar : si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir que je me suis mise dans la peau de Mario, littéralement déguisée et conduisant un karting à travers le centre de Tokyo ! Un moment inoubliable et tellement cocasse !
Plusieurs circuits sont proposés à travers Tokyo (et même d’autres villes) et des agences sont présentes dans d’autres quartiers.
J’ai fait le choix de Shibuya pour pouvoir traverser le plus grand carrefour au monde…c’était dingue ! Comptez à peu près 60€ pour 1h de conduite.
Renseignez-vous directement auprès de MariCar pour le karting car Nintendo a gagné son procès contre l’entreprise de karting il y a quelques jours engendrant une interdiction pour MariCar d’exploiter les personnages de la firme de jeux vidéos !

Mario-kart_tokyo_japon-blog
Mario-kart-tokyo-japon-maricar-blog
2 choses à absolument retenir : pour être autorisé à conduire au Japon, il faut impérativement faire traduire le permis français en japonais, le permis international n’étant pas reconnu dans le pays.
Cette traduction se fait directement au sein de la branche Tokyoite de la Japan Automobile Federation.
L’idéal est de s’y rendre le matin pour pouvoir récupérer la traduction en quelques heures, sinon, vous devrez attendre le lendemain.
Cette traduction coûte 25€ et vous sera également utile si vous souhaitez louer une voiture pendant votre séjour. Attention, la conduite se fait à gauche au Japon !

  • Haradjuku :

Le quartier Kawaii (mignon) de la pop japonaise. On y trouve un tas de boutiques sympas en tout genre : vêtements, cosmétiques, coffee shops qui proposent des desserts originaux etc.

To Do : 
Takeshita street : une longue rue qui regroupe de très nombreuses boutiques dont la fameuse enseigne japonaise Daiso (encore moins cher que Don Quijote). La rue animée est notamment le point de repère des adolescents japonais le week end. Un conseil : privilégiez cette visite la semaine si vous êtes claustrophobe 😉

haradjuku-takeshita-street-tokyo-japon-blog
Restaurant Ootoya qui propose de très bons plats à base de poisson
Yoyogi Park et le temple Meiji Jingu : en longeant Takeshita Street vers le nord, vous tomberez sur ces deux endroits typiques Tokyoites.
– Goûter les fameuses tartes au fromage blanc de la pâtisserie Pablo. Il existe différents goûts et différentes boutiques dans le pays

Pablo-patisserie-japanese-pastry-japon-blog

 

  • Shinjuku :

Un de mes quartiers favoris ! J’ai pris un réel plaisir à me perdre dans les rues en ébullition. J’ai tellement apprécié l’endroit que j’y suis revenue à 3 reprises de jour comme de nuit.

shinjuku-tokyo-japon
To Do : (en plus des innombrables boutiques)
– Tokyo Metropolitan Government : la seule tour de Tokyo permettant d’avoir une vue imprenable sur la capitale, gratuitement. Attention aux horaires, une des deux tours ferme ses portes aux visiteurs à 17h !

tokyo-metropolitan-government-tokyo

rooftop-Tokyo-metropolitan-government
Restaurant Shinjuku Ramen Ouka : une vraie expérience culinaire que je vous recommande les yeux fermés ! Vous pourrez notamment y goûter le fameux boeuf de Kobe. L’endroit est assez prisé, n’hésitez pas à réserver avant de vous y rendre pour éviter une longue attente.

shinjuku-ramen-ouka-tokyo-japon

 

  • Omotesando & Ginza : 

Géographiquement, ces deux quartiers ne sont pas tout proches mais ils sont surnommés tous les deux “Les Champs Elysées” de Tokyo.
Vous l’aurez compris, c’est ici que vous trouverez les boutiques des grandes marques de luxe. Ma préférence va pour Ginza qui est beaucoup plus grand qu’Omotesando (que je n’ai d’ailleurs pas particulièrement aimé).

To Do :
Uniqlo : l’enseigne de prêt à porter nippone est située un peu partout au Japon mais c’est à Ginza que vous trouverez le plus grand au monde, sur 8 étages svp ! Si avec ça, vous ne trouvez pas votre bonheur… ! 😉

taxi-vintage-ginza-tokyo-japon-blog

ginza-tokyo-japon-blog

ginza-tokyo-japon-blog

 

  • Roppongi et ses alentours :

Quartier urbain, assez huppé et plutôt calme lorsque l’on compare aux quartiers nébuleux comme Shibuya ou Shinjuku.

To Do :
Roppongi Hills : centre commercial
Zojo-ji Temple : ce temple n’est pas situé dans Roppongi même mais il est facilement accessible à pieds
Tokyo Tower : tour emblématique de la ville Tokyo qui fait fortement penser à la Tour Eiffel…en rouge…et en plus petite taille 😉

zojoji_temple_tokyo_japon

meiji-jingu-temple-tokyo-japon

 

  • Tsukiji :

Une des principales raisons d’attraction de ce quartier est le fameux Tsukiji Market AKA le plus grand marché de poisson au monde !

Le Japon est très réputé pour ses bons poissons, on comprend mieux quand on voit l’ampleur de ce marché. Pour les plus motivés d’entre vous, essayez de vous y rendre à l’aube, pour assister à la criée.
On y voit les marchands de poissons et les clients, négocier les prises du jour. Apparemment un des plus gros thons au monde aurait été vendu des millions d’euros à un grand chef cuisinier ! Pensez à porter des chaussures qui ne glissent pas 😉

Lorsque je suis arrivée au marché, il était 10h30 et déjà trop tard pour assister à la criée. Les étals étaient vides mais l’odeur iodée toujours bien présente.
Pour information, le marché devrait être excentré, incessamment sous peu. Renseignez-vous avant de vous y rendre 🙂

To Do :
Goûter à de “vrais “sushis faits sur place, devant vos yeux, par de grands chefs , avec le poisson frais acheté directement au marché. Une expérience à vivre absolument ! Un grand nombre de restaurants se trouvent à proximité du marché, vous ne pourrez pas les rater !
Comptez en moyenne 35€ par personne pour un plateau, accompagné de thé vert japonais.

japanese-food-sushis-tsukiji-market-tokyo

japanese-food-sushis-tsukiji-market-tokyo-blog

Acheter des ustensiles de cuisine : des baguettes, des livres culinaires, couteaux, bento etc. C’est ici que l’on trouve un grand nombre d’accessoires professionnels de cuisine.

 

  • Tokyo Station:

Comme son nom l’indique, Tokyo Station est la gare principale de la ville.  Le quartier est très animé et la gare en elle-même abrite un grand nombre de commerces. Vous pouvez rejoindre ce lieu à pieds, depuis Ginza.

 

  • Akihabara :

Les afficionados d’électronique et de jeux vidéos, c’est ici que ça se passe ! Akihabara est LE quartier par excellence de l’univers du jeu. Rangez votre casquette d’adulte et retombez dans l’enfance le temps d’une soirée (voire plusieurs soirées, je plaide coupable haha) !

akihabara-tokyo-japon-blog
Au Japon, il est très courant d’être accro aux jeux vidéos et de passer des journées et soirées entières dans les salles de jeux. On y trouve tout type de personnes : des adolescents, des mères de famille, des hommes d’affaires en costume, des couples…c’est un vrai “sport” national !

To Do :
Jouer dans les salles connues comme le Club Sega

akihabara-tokyo-japon-blog

akihabara-tokyo-japon
Tester les jeux de Réalité Virtuelle pour pousser le jeu et l’expérimentation à son paroxysme !
Arpenter les 8 étages de Yodobashi Camera , le temple de l’électronique ! Vous trouverez dans cette boutique, tout ce qui touche de près ou de loin à ce domaine
Acheter un jeu ou une console vintage (qui se souvient des anciennes Nintendo ? 🙂 ) chez Super Potato, le spécialiste des jeux vidéos old school

nintendo-vintage-super-potato-tokyo-akihabara-japon-blog

 

  • Ueno :

Un quartier populaire situé à l’Est de la ville. C’est ici que j’ai logé.
Rainbow Village Ueno
, dans un premier temps; StayTo dans un deuxième temps. J’ai été plutôt satisfaite des deux hôtels. Ne vous attendez cependant pas à des standards occidentaux.

Au Japon et particulièrement à Tokyo, les chambres sont exigues, tout juste la place pour faire rentrer de grosses valises. Mais je vous rassure, avec les nombreuses activités à découvrir dans la capitale, il y a très peu de chances pour que vous restiez confinés dans votre chambre d’hôtel 🙂

Ueno abrite un des meilleurs rapports qualité/prix pour les logements : gare bien desservie, nombreux commerces, prix attractifs.

To Do :
Ueno Park : un véritable havre de paix au sein de Tokyo
Le jardin zoologique
Le Musée National de Tokyo 
Le marché Ameya Yokocho dans lequel on y trouve aussi bien différentes boutiques (prêt à porter, accessoires, thé etc.) que des restaurants ou petits stands de street food.

Japanese-street-food-ueno-tokyo-blog

– Tester Tendon Tenya, le restaurant spécialisé dans les Tempura, un excellent rapport qualité / prix !

 

  • Asakusa :

Asakusa est un quartier populaire tout comme Ueno, mais plus résidentiel que ce dernier. Il y règne un calme déconcertant en dehors des lieux touristiques. Vous y trouvez aussi de bons rapports qualité/ prix pour votre hébergement, bien que je lui préfère Ueno.

To Do :
– Les touristes se ruent vers une partie d’Asakusa pour le fameux Senso-Ji Temple, le plus vieux temple bouddhiste de Tokyo. Près de 30 millions de personnes s’y rendent chaque année, des chinois et coréens principalement.
La pagode à 5 étages, aux couleurs chatoyantes, participe à la beauté du lieu.

sensoji-temple-tokyo-japon-blog

sensoji-temple-tokyo-japon-pagode-5-etages

sensoji-temple-tokyo-japon
Nakamise Dori : une longue allée commerçante menant au temple Senso-ji et qui abrite une centaine de boutiques de souvenirs. De quoi se faire plaisir et surtout faire plaisir à ses proches.

asakusa-tokyo-japon

sensoji-temple-tokyo-japon
Dernier étage de l’Office du Tourisme pour contempler une partie de la capitale, vue d’en haut
Tokyo Skytree 
Entraînement de Sumos : pour ma part, impossible de repartir de Tokyo sans avoir croisé des Sumos, ces personnes si emblématiques du pays. Il faut savoir qu’il existe des grands tournois dans certaines villes japonaises, qui ont lieu quelques fois dans l’année.

entrainement-training-sumo-tokyo-japon-blog
Ratant le grand Tournoi de Tokyo à quelques jours près, j’ai fait en sorte de pouvoir participer à un entraînement matinal (“Keiko” en japonais) qui est d’autant plus impressionnant !

Assister à ce genre d’entraînement est un peu compliqué car toutes les Heda (“écuries”) n’acceptent pas les visiteurs et lorsque c’est le cas, la plupart demande à ce que l’on appelle la veille pour réserver…en japonais…le cas contraire ne serait pas marrant 😉

J’ai tout de même réussi à mettre la main sur une Heda (la seule il me semble) acceptant les visiteurs étrangers sans avoir à téléphoner la veille : Arashio Beya.

entrainement-training-sumo-tokyo-japon-blog
Le seul bémol est l’impossibilité de rentrer à l’intérieur de l’écurie. Il est autorisé d’assister à leur entraînement, depuis l’extérieur mais si vous vous y rendez tôt (comprendre 8h du matin), les Sumos sont bien visibles.
Nous avons attendu jusqu’à 11h30 pour pouvoir les prendre en photo de près, à la sortie de leur entraînement. Un moment unique et précieux qui restera gravé dans ma mémoire !

entrainement-training-sumo-tokyo-japon-blog

entrainement-training-sumos-tokyo-japon-blog

 

  • Odaiba :

L’île artificielle d’Odaiba est située au large de la capitale, sur la baie de Tokyo. Un petit air de New York ! Une réplique de la Statue de la Liberté a même été installée 🙂
Si vous restez à Tokyo 1 semaine et que vous avez eu le temps de visiter les lieux que je vous ai présenté plus haut, n’hésitez pas à prendre un bol d’air frais à Odaiba !
Pensez à vous installer en tête du train qui mène à l’île pour avoir une superbe vue sur le paysage et notamment sur le fameux Rainbow Bridge.

odaiba-tokyo-japon-blog

odaiba-tokyo-japon-blog
To Do :
Faire du shopping dans les nombreux centres commerciaux de l’île que vous ne pourrez pas rater !
– Contempler la réplique de Gundam, le célèbre Robot nippon, mesurant plus de 20 mètres !

gundam-robot-odaiba-tokyo-japon
Déjeuner au restaurant Hawaien :  Eggs’n Things, dans le centre commercial Aqua City. Mention spéciale pour la vue sur la mer et la jolie décoration !

hawaiian-pancakes-odaiba-tokyo-japon-blog

 

Péninsule d’Izu :

Après une semaine trépidante à Tokyo, cap pour un climat plus maritime, j’ai nommé : la péninsule d’Izu.
Peu connue des touristes étrangers, la plage, les palmiers, de nombreux Onsens réputés…tous les ingrédients pour me faire venir dans cette magnifique région ! Cette petite escale m’a fait un bien fou !

ito-izu-japon-beach
L’ambiance est tellement contrastante avec la cohue Tokyoite ! Ici, les gens sont “cools”, pas de costume en vue, seulement des shorts et tongs, peu de monde dans les rues et on y savoure de merveilleux poissons pêchés directement dans la mer de Sagami 🙂

sashimi-bowl-japanese-food-ito-japon

ito-izu-japon-beach-blog
Si vous souhaitez vivre une expérience dans un Ryokan (habitation traditionnelle japonaise) et tester les fameux Onsens (bains d’eau chaude thermale), à prix plus ou moins abordable, faites un détour par Izu, vous ne regretterez pas !

ryokan-traditional-food-ito-japan-japon-onsen
To Do :
Faire un stop à Ito, une des villes principales d’Izu et loger à K’S House Ito, un Ryokan parfait avec Onsen privatif ! Je vous le recommande les yeux fermés ! Le séjour était plus que parfait et le rapport qualité / prix imbattable pour un ryokan avec onsen privatif 🙂

ryokan-ito-izu-japon-blog

ryokan-ito-izu-japon-blog
– Visiter le Jardin des Cactus
Louer une voiture et longer la côte Est de la péninsule, jusqu’au Sud.
– Se baigner dans l’eau turquoise de Shirahama Beach, à proximité de la ville de Shimoda

shimoda-izu-beach-japon-blog

shimoda-izu-beach-japon-blog

shimoda-izu-beach-japon
Gravir les Mont Ose et Omuro, par temps clair, pour admirer le Mont Fuji.

 

Kyoto :

Une fois la petite parenthèse reposante à Izu, réalisée, direction Kyoto, en Shinkansen. Lors de la réservation de votre billet, demandez à être installés du côté droit dans le sens de la marche, pour admirer le Mont Fuji, en route.

mont-fuji-japon-shinkansen-blog
Kyoto ou… l’ancienne ville impériale ou… la ville aux 2000 temples. Un grand nombre de personnes préfèrent Kyoto à Tokyo pour son calme ambiant, son aspect culturel et sa localisation dans la région de Kanpai. C’est un avis personnel évidemment mais ce n’est pas mon cas.
Après avoir vu 4, 5 temples, j’avais rempli mon quota de visites haha ! Selon moi, 3 jours pleins maximum sont largement suffisants.

gion-kyoto-japon-blog
Pensez à prendre un Bus Pass à la journée si vous comptez visiter Kyoto. Il coûte 600 Yen et est vite rentabilisé.

To Do :
– Si vous souhaitez loger en centre ville, optez pour M’s Inn Higashiyama, un des meilleurs hôtels dans lequel j’ai séjourné pendant mon séjour au Japon.
Se balader dans Gion, le centre historique de Kyoto

Gion-kyoto-japon-blog
– Goûter les pancakes succulents de chez Gram (mes papilles s’en souviennent encore!)
– Tester le Starbucks avec Tatamis (d’ailleurs je déjeunais tous les matins chez Starbucks, bien meilleur qu’à Paris !) et profitez en pour visiter le temple Kiyomizu Dera à proximité.
– Arpenter les 11 étages de la gare impressionnante de Kyoto. Ne faites pas l’impasse sur le dernier étage, il s’y cache une jolie terrasse d’où l’on peut contempler Kyoto

kyoto-tower-japon-blog
Louer un Kimono à la journée pour se mettre dans la peau d’une vraie japonaise. Je vous recommande la petite boutique située en face du temple Higashi Hongan Ji (non loin de la gare de Kyoto). Les prix y sont deux fois moins chers que dans le quartier prisé de Gion.

fushimi-inari-kimono-kyoto-japon

kimono-japanese-style-kyoto-japon
– Faire une balade paisible le long du Chemin des Philosophes
– Visiter le fameux Fushimi Inari, le plus grand sanctuaire Shinto du Japon et l’endroit le plus touristique de la ville. Surnommé aussi “le temple aux 1000 portes”, armez vous de bonnes baskets pour réaliser la montée et pas de tongs en bois comme j’ai pu le faire haha!

fushimi_inari_temple_kyoto_japon

fushimi_inari_kyoto_japon
– Se rendre au Temple Kinka-Ju ou plus communément appelé le “Temple d’or”. Sa beauté est incroyable !

pavillon-d'or-kinkajuji-kyoto-japon-blog

pavillon-d'or-kinkajuji-kyoto-japon-blog
– Découvrir la forêt de bambous d’Arashiyama. Ma visite a malheureusement été de courte durée à cause du typhon de la veille. Les aléas du voyage…

arashiyama-bamboo-kyoto-japon-blog

 

Osaka :

Osaka la trépidante. Osaka c’est un peu la petite soeur rebelle de Tokyo, aussi dynamique que sa grande soeur mais moins disciplinée que cette dernière. Ici, les gens s’habillent différemment et ne respectent pas la queue partout (même si on est toujours loin du manque de civisme parisien!).

La ville est aussi réputée pour sa gastronomie. On y découvre et goûte un tas de spécialités et mets plus bons les uns que les autres.

kyoto-market-japon

food-osaka-japon-blog
Je n’ai malheureusement pu m’y attarder qu’une demi journée et une soirée à cause du typhon mais j’en garde un très bon souvenir !
Osaka se trouve à seulement 30 min de Kyoto en train rapide, pratique pour faire des A/R entre les deux villes si vous avez le JR Pass !
Apparemment, il existe également un Pass permettant d’accéder à différentes activités dans la ville. N’hésitez pas à vous renseigner.

osaka-station-japon-blog
To Do :
– Se perdre dans les rues animées du quartier Namba et passer une soirée à contempler ses 1001 lumières

namba-osaka-japon-blog

namba-osaka-japon-blog
– Faire son shopping dans l’allée commerçante Dotonbori

namba-osaka-japon-blog
– Organiser une excursion en bateau le long du fleuve
– Visiter le Château d’Osaka

 

Nara:

De Kyoto ou Osaka, la petite ville de Nara est facilement accessible avec le JR Pass.
Après avoir hésité, j’ai finalement choisi de m’y rendre une matinée. Je ne regrette pas ! Cette petite parenthèse verte fût très agréable !
Nara est connue pour ses biches en liberté, un petit remake de Bambi version nature ! Il y en a un peu partout sur les hauteurs de la ville. Si vous vous rendez au Japon avec des enfants, c’est un endroit à clairement ne pas manquer !

biche_nara_japon_blog

temple-nara-japon-blog

selfie-biche-nara-japon-blog

 

Vous l’aurez compris à travers mon récit et mes stories Instagram pour les personnes qui me suivent, le Japon a été un réel coup de coeur! Je n’avais pas ressenti cette impression depuis les Philippines et pourtant vous savez Ô combien j’aime mon pays de coeur chéri que sont les Philippines !

J’ai l’impression que chaque détail a été minutieusement pensé pour faciliter la vie quotidienne de la population.
Les habitants sont tellement polis, respectueux, souriants…un vrai plaisir ! Le pays est tellement avancé à de nombreux niveaux, c’est juste incroyable !

J’ai tellement aimé ce pays que je me suis mise à apprendre le japonais…c’est pour vous dire..! 😉

J’espère vous avoir fait voyager à ma manière et vous avoir donné envie de vivre cette folle expérience à votre tour, si ce n’est déjà fait 😉

 

 

 

 

Suivre:

8 Commentaires

  1. 8 novembre 2018 / 2 h 16 min

    Hello Assia,
    Bravo pour cet article très complet et bien renseigné 😍, tu as fait énormément de visites en si peu de temps…! J’ai séjourné au Japon plus de 5 mois avec mon chéri, ça remonte à 2008-2009, mais ça n’a pas l’air d’avoir trop changé… En tous cas, un régal pour moi de revoir tous ces spots incontournables ! A bientôt 😉

    • Assia
      14 novembre 2018 / 10 h 25 min

      Hello Ingeborg,
      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 Oui, j’ai vraiment essayé de voir les lieux qui me tenaient à coeur. Ce n’était pas de tout repos mais le jeu en valait tellement la chandelle !
      Quelle chance d’avoir vécu dans ce magnifique pays ! Tu dois en garder un souvenir mémorable <3
      Je te souhaite de pouvoir y retourner si ce n'est pas encore fait 😉
      A bientôt 🙂

  2. Celma
    18 octobre 2018 / 20 h 36 min

    Coucou
    Super article merci beaucou0 d’avoir pris le temps de tout détailler
    Tu as loger ou stp merci beaucoup

    • Assia
      19 octobre 2018 / 10 h 55 min

      Coucou, merci pour ton commentaire 🙂 Tout est mentionné dans l’article 😉 (Pour Tokyo, voir “Ueno”, pour le reste je te renvoie à la partie Kyoto et à la péninsule d’Izu)

  3. Ness
    15 octobre 2018 / 20 h 14 min

    Wahouuu un article de folie ! Ça donne tellement envie d’y aller !! Je t’en remercie pour cet article un des meilleurs 🤩

    • Assia
      19 octobre 2018 / 10 h 54 min

      Coucou Ness, merci beaucoup pour ton commentaire ! Ravie que l’article te plaise et te donne envie de découvrir ce magnifique pays 🙂

  4. Hafsamkn
    13 octobre 2018 / 10 h 44 min

    Hello assia,
    Merci pour cet article, tu m’as encore plus donné l’envie d’y aller 😍

    • Assia
      14 octobre 2018 / 9 h 39 min

      Coucou Hafsa, je t’en prie, avec plaisir 🙂 Ce pays vaut vraiment le détour, je te souhaite de pouvoir le visiter ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *